5a7f9ee49c78809b617afe88f22332c3

Nous avons récemment fait écho à la demande des évêques de France nous invitant tous à "susciter partout où ce sera possible des groupes d’échanges et de propositions en invitant très largement d’autres personnes, partageant ou non notre foi, qui peuvent être intéressées d’y participer et d’y apporter leurs idées" car "sans se substituer aux politiques, l’Église offre un espace pour faire grandir la fraternité.

Pour nourrir ce dialogue les évêques nous ont proposé cinq questions : 

Questions CEF

L'état a ouvert un grand "débat national" auquel nous sommes tous invités à participer… oui, mais comment ? Beaucoup de catholiques, touchés par certaines causes profondes de la crise dite des « Gilets jaunes », souhaitent prendre la parole à l’occasion du Grand débat national proposé par le Gouvernement. 

Mais les revendications émises par ce mouvement social sont tellement diverses qu’il n’ait pas facile de savoir comment apporter sa contribution et si c’est vraiment utile. L’objectif est donc de ne pas donner des réponses toutes faites mais bien d‘inciter à la réflexion et au débat au niveau des communautés chrétiennes, avant de prendre la parole dans le débat national.

Mgr d’Ornellas conseille alors : « Avec la Doctrine Sociale de l’Église, nous avons un vrai trésor entre les mains ! Partageons-le ! » « Que les chrétiens n’hésitent donc pas à trouver le temps de se ressourcer en allant puiser des éléments de réflexion dans la Doctrine Sociale de l’Église. »

« Un vrai trésor » : la Doctrine sociale de l’Église

DSE

La DSE (Doctrine Sociale de l’Église) repose sur 2 bases essentielles et avec lesquelles elle ne transige pas :

  • Le respect de la vie humaine
  • La dignité de la vie humaine

Elle fait référence à 4 valeurs fondamentales : la vérité, la liberté, la Justice, la Paix.

Elle propose 5 grands principes, qui s’appliquent à la vie en société, à la famille, au travail, à l’économie, à la politique et à l’environnement :

  • le bien commun
  • la destination universelle des biens et la propriété privée
  • la subsidiarité
  • la participation (les corps intermédiaires)
  • la solidarité

Ces principes sont liés les uns aux autres et développent ensemble une magnifique compréhension de l’être humain dans sa dimension personnelle et sociale. La Doctrine Sociale de l’Église repose sur une anthropologie qui vient de la Révélation plénière en Jésus, et propose un modèle de société où chaque homme est pleinement respecté.

Sans oublier, bien évidemment, la prière : 

Raphaël Cornu-Thénard et Samuel Pruvost écrivaient il y a peu : "...nous croyons que la Vierge entendra les cris de détresse des gilets jaunes. Car derrière leurs revendications, il y a des blessures profondes. Une globalisation qui a foutu par terre tous les équilibres de jadis, la terre et le ciel. Nous prions enfin pour qu'Emmanuel Macron soit capable d'entendre ces appels au secours qui fusent de manière cacophonique. Jésus, loin de repousser le mendiant aveugle de Jéricho qui hurle dans sa direction, le fait venir tout près de lui. Il est encore temps, pour le Président, de «guérir les écrouelles».

web3-yellow-jackets-paris-priest-ric-feferberg-afp