MarchonsEnfants 2

"Chers amis,

Notre rentrée 2019 est orientée par la loi bioéthique dont nous connaissons maintenant le contenu et le calendrier précis.

Présentée au conseil des ministres le 24 juillet, elle a été immédiatement suivie d’une conférence de presse organisée avec nos amis, engagés contre certains articles de ce projet de loi, avec lesquels nous sommes réunis sous le label « Marchons enfants ». Au cours de cette conférence de presse, nous avons appelé à une manifestation à Paris le 6 octobre.

Notre pays ne pourra continuer de s’enorgueillir de  son modèle éthique à la française ou de dire que « Face à certaines pratiques, il ne faut pas faire du moins disant éthique la nouvelle référence » alors que nous voyons que les limites éthiques sont balayées et que ce qui concerne la procréation est pensé pour les adultes et pour leurs intérêts : dons anonymes qui protègent les adultes donneurs et les adultes receveurs, enfants légalement conçus avec un effacement de la lignée paternelle, eugénisme rampant dû au manque de gamètes, risque de passage au commerce d’enfants par la GPA, multiplication des embryons surnuméraires pour la convenance des futurs parents et élargissement supplémentaire de la recherche sur l’embryon.

Marchons Enfants CNAFC carré

Ces articles du projet de loi montrent que les enfants payent l’absence de limites opposées aux désirs et à la toute-puissance des adultes. Le premier écosystème dont nous devrions prendre soin avec vigilance est celui du vivant et de la famille, premier lieu d’humanisation pour chaque enfant qui vient au monde.

Nous avons été auditionnés le 27 août par la Commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi avec nos amis d'Alliance Vita et de LMPT. Le texte de loi sera examiné à partir du 9 septembre en Commission pour 2 semaines. Le texte arrivera ensuite en première lecture dans l’hémicycle à compter du 23 septembre.

Il est encore temps de susciter des rencontres avec vos élus, députés et sénateurs, pour leur exprimer votre opposition, en vous coordonnant au niveau de votre Fédération. Un député nous disait récemment combien les rencontres locales avec leurs électeurs avaient du poids sur l’esprit des élus.

La priorité actuelle est de faire monter la mobilisation pour le 6 octobre. Le succès appelle le succès : nous n’aurons pas beaucoup de temps. C’est dès la première fois que la mobilisation doit être substantielle pour dire NON à cette société utilitariste aux dépens des enfants et au bénéfice de l’industrie procréatique.

IMG_20190831_233505

La mobilisation unitaire Marchons Enfants ! se prépare au niveau national, en excellente coordination entre les mouvements organisateurs.

L’enjeu est primordial : il nous faut être très nombreux d’emblée le 6 octobre !

PARIS - JOUR J : le lieu de rendez-vous et le parcours de la manifestation dans Paris ne sont pour l’instant pas arrêtés. Seule l’heure de départ est connue : 13h00.

A côté de cette mobilisation contre la manipulation technique du vivant et de l’humain, nous continuons notre travail de fond pour promouvoir et servir la famille, former les cœurs et les intelligences, servir le Bien commun. 

Bonne rentrée, bon courage ! Le travail ne manque pas : il y a beaucoup de bien à faire, allons-y avec confiance et enthousiasme."

 Pascale Morinière

Présidente