Ciné-spi des AFC

 

 

Ce trimestre, trois soirées de ciné-spi vous sont proposées. Deux à St Maur et une à Vincennes :

 

 

MARDI 4 FEVRIER 2020 à 20h30 : Les lettres de Mère Térésa

 

Un drame qui explore la vie de Mère Teresa à travers des lettres qu'elle écrivait à son ami de longue date et conseiller spirituel , le Père Céleste van Exem, sur une période de près de 50 ans. 
Découvrez l'odyssée inoubliable d'une femme qu'on croyait connaître. 
Soyez les témoins privilégiés de ce portrait intime et émouvant de Mère Teresa, infatigable défenseur des pauvres et des laissés pour compte. Suivez les pas de son parcours incroyable sur plus de 40 années, depuis son entrée chez les Soeurs de Lorette à Dublin jusqu'à son voyage à Darjeeling, de son appel auprès des plus pauvres des pauvres à la fondation des Missionnaires de la Charité, depuis ses sacrifices inestimables dans les bidonvilles de Calcutta jusqu'à la réception du Prix Nobel de la Paix.

 

Maison paroissiale Notre-Dame du Rosaire
(salle du sous-sol)
11 avenue Joffre 94100 Saint-Maur
La projection est suivie d'un débat .
Entrée libre 
JEUDI 27 FEVRIER à 20h30 : Tout mais pas ça !
Pour Tommaso, chirurgien réputé, le cœur est un organe purement physique, qu'il sait parfaitement réparer ou greffer. Le sens moral et affectif du mot, en revanche, semble lui avoir échappé. Pour tout dire, c'est une brute qui malmène sans états d'âme son entourage professionnel et familial. On ne rigole pas, autour de lui ; sa famille part à vau l'eau, le seul dont il est fier, c'est son fils. Or un jour, celui-ci annonce qu'il veut devenir prêtre ! Tommaso était prêt à tout admettre, sauf ça. Il va essayer d'arracher son fils des "griffes" du prêtre qu'il pense responsable. C'est l' affrontement entre ces deux hommes, tel Don Camillo et Peppone que le film nous raconte.
Bref, une fantastique comédie italienne pleine de rebondissements inattendus et de cocasserie. Une excellente manière de réfléchir en s'amusant au sens de la foi et aux appels de Dieu.
Film tout public
 
Maison Notre Dame à Vincennes
16, rue de Strasbourg
Projection suivie d'un débat
Entrée libre.

 

 

MARDI 17 MARS  : Bakhita (1)  ANNULÉ

MARDI 24 MARS : Bakhita (2)   ANNULÉ

Née au Soudan, Bakhita, encore enfant, est capturée par des marchands d’esclaves. Souvent frappée et violentée par ses maîtres, elle est ultimement revendue à un marchand vénitien, Federico Marin, qui l’emmène avec lui dans une petite ville italienne afin qu’elle prenne soin de sa fille Aurore, dont la mère est morte. Malgré les préjugés et les oppositions de toute sorte, Bakhita reste bonne et généreuse. Grâce au Père Antonio, curé de la paroisse, elle découvre la foi chrétienne et reçoit le baptême. Elle désire devenir religieuse, mais Federico Marin veut retourner vivre avec elle en Afrique…

Le film, très long, deux fois 2 heures, sera donc projeté en deux séances.

Bakhita est morte en 1947 et sera canonisée le 1er octobre 2000 par le Pape Jean-Paul II.

 

 

Maison paroissiale Notre-Dame du Rosaire
(salle du sous-sol)
11 avenue Joffre 94100 Saint-Maur
La projection est suivie d'un débat .
Entrée libre