pape F et card B-

Après son jugement, le Cardinal Philippe Barbarin, a rencontré le pape François pour remettre entre ses mains sa mission.

Par respect de la présomption d'innocence, le pape n'a pas accepté cette démission mais il laissé au cardinal la liberté de choisir de se retirer momentanément de la conduite du diocèse qu'il confie au vicaire général modérateur, le père Yves Baumgarten..


Prenons le temps d'écouter le Cardinal Barbarin expliquer lui-même les raisons de son choix puis, respectons son désir de recul et de silence.

Le livre de Qohèleth ou Eclésiaste, de l'Ancien Testament, nous dit : "Il y a un moment pour tout et un temps pour chaque chose sous le ciel : ... un temps pour se taire et un temps pour parler"

Beaucoup, trop, de paroles ont été dites et écrites, il nous semble que le Cardinal Barbarin parle juste. Pour nous aussi, AFC du Val de Marne, est venu le temps du silence et de la prière. Nous ne commenterons donc plus ces évènements.

Restons unis avec lui dans la prière pour les victimes, pour le diocèse de Lyon, pour l'Eglise entière et pour tous ceux qui restent fidèles pour conduire la barque de l'Eglise malgré la tempête. 

SILENCE ET PRIERE 

Eminence, nous avons confiance en vous, nous prions pour et avec vous.

 

cardinal-sarah

Que pensez-vous de la condamnation du cardinal Barbarin ?
"Je le connais depuis longtemps. J’ai beaucoup d’admiration pour lui. Il m’a accueilli très amicalement quand je suis venu à Lyon présenter mon livre la Force du silence. Je ne peux pas ne pas souffrir du martyre qu’on lui impose, d’autant que je suis persuadé qu’il est innocent. Toute l’Eglise porte cette souffrance collégialement. Le pape a eu vraiment raison de prendre la décision de ne pas accepter sa démission pour respecter la présomption d’innocence en attendant le jugement en appel. Et le cardinal Barbarin a été courageux de se mettre en retrait, en partant dans un monastère, pour le bien du diocèse et pour apporter la paix aux victimes de ces actes abominables. Mais je suis choqué qu’on ait condamné Mgr Barbarin alors que l’horrible prêtre qui a commis ces crimes inqualifiables n’a toujours pas été jugé… Je me tiens au côté du cardinal Barbarin dans la prière, comme je suis au côté des victimes."

Extrait d'une interview du Cardinal Sarah dans le journal Valeurs Actuelles.