Elections municipales 2014

Qui a dit que l'Eglise et le monde politique ne pourraient pas travailler ensemble au bien commun ?

La lettre que nous publions qui a été envoyée à tous les candidats, têtes de liste, à l'élection municipale de la ville de Saint Maur est un parfait exemple de ce qui peut se faire.

Souhaitons que les personnes ainsi sollicitées sachent répondre à cet appel.

 

 

Lettre aux candidats à l’élection municipale à Saint-Maur-des-Fossés de mars 2014                                                                                      

Madame, Monsieur,

C’est en qualité de coordinateur de la pastorale de l’Eglise catholique à Saint-Maur-des-Fossés que je vous écris au sujet de la réforme des rythmes scolaires qui devrait être effective dans notre ville à la prochaine rentrée scolaire de septembre.

J’ai eu l’occasion de rencontrer Monsieur Plagnol (actuel maire de St Maur) fin octobre dernier. Je lui ai fait part de plusieurs réflexions qui animent les prêtres, mais aussi les catéchistes, les familles des enfants catéchisés dans notre ville.

Je souhaite vous les partager puisque vous vous présentez à l’élection municipale de ce mois de mars.

Notre démarche se veut sereine et voudrait vous informer. Nous aimerions malgré tout informer les personnes concernées suite à vos réactions.

 

La catéchèse ou instruction religieuse

1-Comme vous le savez, le Code de l’éducation prévoit dans son article L 141-3 la possibilité pour les familles qui désirent donner une instruction religieuse à leurs enfants un jour de congé par semaine –en plus du dimanche- permettant la mise en place effective de ce que nous appelons la catéchèse.[i]

La prochaine réforme des rythmes scolaires va sans doute conduire les enfants de l’Ecole élémentaire dans leurs classes le mercredi matin et libérer le samedi matin. C’est ce qui ressort des différentes consultations des familles dont nous avons un écho précis.

La catéchèse risque donc de devoir se reporter sur le mercredi après-midi et le samedi qui vont devenir très prisés non seulement pour nos 500 enfants catéchisés du CE 2 au CM 2 dans l’ensemble des paroisses de la ville, mais aussi par le Conservatoire de musique et les associations sportives.

Nous souhaitons donc attirer votre attention sur ce point : sera-t-il encore possible de faire de la catéchèse à Saint-Maur dans un contexte de concurrence de fait entre « activités » ? Ne serait-il pas souhaitable que les différentes parties concernées puissent dans un futur proche se rencontrer pour étudier comment au mieux harmoniser nos propositions pour ne pas entrer dans cette concurrence et surtout faciliter la vie des familles ? Pourriez-vous nous aider à faciliter ce lien entre tous ?

2-Sur la mise en place des nouveaux rythmes offrant des plages disponibles pour des activités périscolaires les après-midi, nous avons une proposition à faire puisque nous savons que cette mise en place sera difficile à mettre en œuvre dans les différentes écoles :

 

Entraide pour le bien communLes paroisses pourraient offrir sur deux après-midi (lundi, mardi, jeudi ou vendredi) un accueil encadré dans leurs locaux (sans doute sur deux sites). Des bénévoles accueilleraient donc les enfants des familles qui le souhaiteraient pour des activités ludiques et religieuses. Il va sans dire que nous avons encore à réfléchir à la mise en place d’un pareil accueil. Mais, nous aimerions savoir si de votre côté vous seriez prêt à soutenir cette proposition en tant qu’élu et peut-être futur maire. Nous serions prêts à étudier avec la direction de l’enseignement et de l’enfance la faisabilité de cette proposition (notamment l’acheminement des enfants sur les sites paroissiaux et les questions d’assurance scolaire).

Je vous remercie d’avance de l’attention que vous porterez à ce courrier. Vos réponses sont attendues et nous ne manquerons pas de les faire connaître aux familles de Saint-Maur concernées.

 

  

 

Veuillez croire, Madame, Monsieur, à l’assurance de nos meilleurs sentiments ainsi qu’à nos encouragements au moment où vous vous présentez à l’élection municipale dans notre ville.

 

Père Stéphane AULARD



[i]Article L. 141-3

Les écoles élémentaires publiques vaquent un jour par semaine en outre du dimanche, afin de permettre aux parents de faire donner, s’ils le désirent, à leurs enfants l’instruction religieuse, en dehors des édifices scolaires.

 

SUITE ET REPONSES DES CANDIDATS


Tous les candidats nous ont répondu (Mmes Luciani et Bouffard-Savary ; MM Plagnol, Berrios, Leroy et Clodong). Seul, M Deloche ne nous a pas répondu.
Plusieurs candidats sont dubitatifs sur la mise en place de la réforme en septembre prochain (M Plagnol, M Leroy). D’autres nous déclarent qu’ils ne l’appliqueront pas (Mme Luciani, M Berrios). Seule, Mme Bouffard Savary se dit prête à l’appliquer tout en déplorant que les familles aient choisi le mercredi matin travaillé plutôt que le samedi matin.

La plupart des candidats sont conscients que la catéchèse a son poids dans la ville (près de 500 enfants du CE 2 au CM 2 dans l’enseignement public sont catéchisés). Plusieurs nous disent qu’ils souhaitent nous consulter en mettant en place la réforme (comme l’on consulte le conservatoire de musique ou les associations sportives et culturelles).

Mme Luciani, MM Berrios, Leroy, Clodong et Plagnol nous disent qu’ils nous consulteront après l’élection sur cette réforme, ses implications et son éventuelle mise en œuvre.

Nous avons aussi fait une proposition de mise en place d’activités périscolaires sur deux centres paroissiaux en semaine à partir de 15 h 45. Plusieurs candidats se montrent intéressés : M Plagnol, M Leroy répondent de manière positive à cette offre. Mme Bouffard-Savary n’y est pas favorable car selon elle cela enfreint le principe de laïcité.

Je tenais à vous faire connaître cette initiative de l’Equipe pastorale de secteur auprès des candidats qui ont accepté de nous répondre. Le débat est loin d’être clos. Nous espérons pouvoir le poursuivre après l’élection et si des parents souhaitent à nos côtés réfléchir à l’avenir et à la mise en œuvre de la catéchèse, n’hésitez pas à me le faire savoir.

Père Stéphane AULARD
Responsable du secteur pastoral de Saint-Maur

 

Récréation